Un bureau à faible impact carbone :  les 5 meilleures pratiques

Les bâtiment de bureaux sont très consommateurs d’énergie et émettent beaucoup de gaz à effet de serre. Les comportements des usagers d’un bureau ont également un impact important sur le bilan carbone des bureaux.

 

 

Or, l’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment permet de réduire les consommations d’énergie et donc de moins polluer. C’est donc un avantage environnemental, mais c’est aussi un gain énorme sur les factures d’énergie et le confort des usagers.

 

 

Dans cet article, nous allons explorer les différentes stratégies et pratiques à adopter pour améliorer le bilan carbone des bureaux.

Comprendre l'impact carbone des bureaux

L’impact carbone des bureaux correspond à la quantité de gaz à effets de serre émise par l’utilisation des bureaux.

 

Leurs principales sources concernant l’usage des bureaux, sont la consommation d’énergie et les matériaux utilisés dans la construction du bâtiment.

 

L’emplacement des bureaux joue aussi un rôle essentiel. En effet, si les usagers se déplacent en voiture exclusivement, l’impact carbone sera bien plus élevé que s’ils utilisent le vélo ou les transports en commun.

 

Mais avant de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, il est essentiel de réaliser un audit énergétique.

 

 

L’audit énergétique va vous permettre d’identifier les sources de déperdition d’énergie.

 

En fonction du résultat, l’auditeur vous proposera des scénarios pour améliorer la performance énergétique du bâtiment. Par exemple, pour certains bâtiments, il suffira de changer le système de chauffage. Pour un autre, il faudra refaire l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

 

 

L’audit est très précis et peut vous donner des chiffres comparatifs avant et après travaux, sur l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment, et selon les différents scénarios.

Diminuer sa consommation d’énergie

La production et la consommation d’énergie sont à l’origine d’une grande partie des émissions de gaz à effet de serre (GES).

 

Ainsi, si on améliore l’efficacité énergétique des bureaux, on réduit la quantité d’énergie nécessaire pour accomplir une tâche donnée.

 

Par exemple, si on isole mieux un bâtiment, on aura moins besoin de chauffer ou climatiser selon les températures extérieures, le bâtiment. Donc on aura moins besoin de produire de l’énergie pour parvenir à refroidir ou réchauffer le bâtiment.

 

Pour encore réduire encore sa consommation d’énergie, on peut faire le choix de recourir aux énergies renouvelables comme les panneaux solaires. Ca permet d’utiliser une nouvelle source d’énergie propre, de ne plus utiliser d’énergie fossile, et pourquoi pas de créer encore plus d’énergie que le bâtiment n’en a besoin.

 

En recourant à l’usage des panneaux solaires, vous pouvez utiliser l’énergie solaire pour votre propre consommation (autoconsommation), et revendre le surplus d’électricité produit, à un fournisseur.

 

Ainsi, le bâtiment produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. On réduit la consommation et donc la production de gaz à effet de serre, et on réduit notre dépendance aux énergies fossiles.

 

 

On peut également réduire sa consommation d’électricité en passant à un éclairage LED, avec un système de capteurs de présence, et de la luminosité naturelle, afin d’adapter la puissance. Au niveau de la température, on peut aussi mettre en place un contrôle intelligent de la température pour mieux la réguler. 

Gestion des Déchets et du Recyclage

Les déchets sont une source importante d’émissions de gaz à effet de serre.

 

D’abord, leur production est un process très polluant. La production de matériaux, tels que le plastique ou le verre, nécessite à la fois de l’énergie pour le produire et le recours à des ressources naturelles.

 

Ils sont ensuite transportés ; ce qui est une nouvelle source d’émission de CO2 et de consommation d’énergie.

 

Enfin, l’élimination de ces déchets par incinération ou enfouissement libèrent du CO2 et polluent l’air, les rivières et les océans.

 

Pour y remédier, vous pouvez mettre en place un programme de tri et de recyclage. Alors, les déchets auront plus de chances de réintégrer un circuit de production, sans consommer des ressources naturelles.

 

Lien vers podcast.

 

A l’inverse, dans la consommation de produits au bureau, favorisez des issus de la seconde main, ou produits à partir de matériaux recyclés.

 

Aussi, pour éviter le surplus de déchets, vous pouvez envisager de réduire vos déchets. Par exemple, vous pourriez utiliser une gourde, plutôt que de racheter des bouteilles d’eau. Pensez également à utiliser vos couverts ou emmener votre gamelle quand vous allez chercher un déjeuner à emporter. De plus en plus de restaurants vous permettent d’utiliser votre propre contenant.

 

Enfin, favorisez les produits avec de la matière première recyclées ou issus de la seconde main quand vous le pouvez.

Favoriser la mobilité durable

Le transport est la première source d’émissions de gaz à effet de serre. Parmi les transports, la voiture représente la moitié de ces émissions. Or, une très grande part des trajets en voiture entre le domicile et le lieu de travail pourraient être évitée.

 

 

C’est pourquoi, il vaut mieux favoriser des  bureaux accessibles en transport en commun, et proche du domicile de ses usagers.

 

 

Le télétravail permet aussi d’éviter des aller-retours entre le domicile et le lieu de travail.

 

Si vous êtes chef d’entreprise, vous pouvez mettre en place des infrastructures pour les vélos et vélos électriques. Vos employés pourront ainsi garer et abriter leur vélo en toute sécurité. Ils seront plus encouragés à l’utiliser.

Aménagements intérieurs écologiques

Au moment des travaux d’intérieur (sol, peinture, plomberie), vous pouvez engager une réflexion sur les matériaux choisis.

Par exemple, des peintures 100% bio, réalisés à partir de fromage blanc existent. Aussi de plus en plus de marque apparaissent pour vous offrir des peintures bio de bonne qualité et à prix accessibles.  

 

Sur le mobilier, vous pouvez aussi faire le choix d’intégrer des tables et chaises de seconde main. Certains acteurs se sont spécialisés dans l’ameublement de bureaux de seconde main, comme Bluedigo. 

Aussi, de plus en plus de marque de mobiliers écoresponsables voient le jour. 

Sensibilisation et Engagement des Employés

Les employés, premiers usagers d’un bâtiment de bureau, ont un rôle très important dans la réduction de l’empreinte carbone des bureaux. 

 

Rappelez-leur combien une utilisation écologique d’un bâtiment est important, tant sur le point financier que écologique, et mettez l’accent sur leur rôle. S’ils ont connaissance de l’impact de leurs gestes, et comprennent l’importance de réduire l’empreinte carbone des bureaux, ils réaliseront ces gestes de manière spontanée.

 

 

Il est important de former et sensibiliser les usagers à l’utilisation d’un bâtiment.

 

En effet, si vos usagers ne savent pas comment utiliser les stores ou éteindre le chauffage, ils ne le feront pas.

 

Alors que si vous leur expliquer comment garder la fraicheur l’été, en mettant les stores de telle façon, et sans ouvrir les fenêtres selon l’heure et l’exposition du soleil, ils utiliseront moins la climatisation ou le chauffage de manière disproportionnée. La consommation d’énergie du bâtiment en serait diminuée.

 

 

En intégrant une dimension responsable à votre entreprise, sur tous les domaines qu’ils soient, jusqu’au bureau, vous créerez une culture d’entreprise positive pour l’environnement.